Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 08:07

La Région Auvergne Rhône-Alpes n’est pas parvenue à trouver un accord avec la SNCF pour le renouvellement de la convention pluriannuelle sur les TER qui devrait prendre effet le 1er janvier. Laurent Wauquiez va se fonder sur le règlement européen OSP pour assurer la continuité du service public et calculer le montant des compensations.

On savait les relations tendues entre l’exécutif régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et la SNCF, les négociations de la convention pluriannuelle TER n’ont rien arrangé. A tel point que la perspective d’un accord est repoussé de plusieurs mois.

« Nous nous donnons deux ans au plus tard », indique Patrick Mignola, vice président de la Région en charge des transports. Deux points ont cristallisé le désaccord. « Nous butons sur l’évaluation financière du service rendu et plus encore sur le niveau de qualité de ce service », résume Patrick Mignola.

En queue de peloton de la qualité du service selon la région Depuis des mois l’exécutif régional n’a en effet de cesse de dénoncer « des niveaux de service qui placent Auvergne Rhône-Alpes parmi les toutes dernières régions de France ». Et Laurent Wauquiez (LR) de pointer du doigt, chaque fois que l’occasion lui en est donnée, « un taux de ponctualité de moins de 92%, voire entre 70% et 75 % sur certaines lignes ».

Les reproches ont encore été exacerbés par le volet financier. « Pour un même niveau de service en terme de volume, nous pensons, expertise à la clé, que la SNCF nous imputait certains frais qui n’étaient pas évalués avec transparence », a expliqué Patrick Mignola lors de l’assemblée du 16 décembre où était débattu le non renouvellement de la convention TER.

Lire aussi :

Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions Longtemps, l’opérateur ferroviaire a laissé planer le doute, en affirmant qu’il ne s’agissait que de « quelques désaccords financiers », mais le mal semble bien plus profond. D’autant que sur ce dossier, Laurent Wauquiez a reçu le soutien des socialistes et des verts, ce qui le place en position de force pour les négociations à venir.

D’ailleurs, avant de perdre la majorité aux dernières élections, les socialistes rhônalpins avaient déjà prolongé d’un an la convention 2009/2015 faute de s’accorder avec la SNCF. Sur un nouveau document.

40 millions de moins de compensations

Reste que même sans convention, les TER vont bien continuer de circuler en Auvergne-Rhône-Alpes. « En attendant un accord, nous avons proposé à la SNCF d’assurer le même niveau de service, mais de fixer le montant de la redevance au niveau où il devrait être », a tranché le VP aux transports.

Pour faire ses calculs, la Région va s’appuyer sur le règlement européen OSP. Le montant annuel de la compensation financière régionale est ainsi estimé à 525 millions d’euros soit 40 millions de moins que la compensation versée à la SNCF sur l’année 2016. Le défi est donc de trouver un accord aux alentours de 525 millions pour débloquer la signature de la future convention, alors que le premier chiffre avancé par la SNCF est de 575 millions.

« L’imputation de certains frais nous semble beaucoup trop haut », martèle Patrick Mignola qui reconnait toutefois que cette situation est inconfortable pour les deux parties et espère parvenir à un accord avant deux ans. Au-delà de la convention, l’exécutif régional a aussi fait voter la liberté tarifaire. Sans conséquence puisque les tarifs des TER resteront inchangés en 2017.

http://www.lagazettedescommunes.com/478180/la-convention-ter-entre-auvergne-rhone-alpes-et-la-sncf-deraille/

Repost 0
Published by Avenir Transports Hte Savoie - dans Transports TER
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:09

Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique) 

La liaison CEVA (Cornavin, Eaux –Vives, Annemasse, comme un produit original, alors qu’à la naissance on aménage le projet d’une liaison datant d’un siècle (1912) entre les gares de Cornavin (Suisse) et Genève Eaux –Vives (Suisse).

La presse et les élus du Grand Genève en n’ont fait comme nouveau concept d’un transport ferroviaire transfrontalier entre la Suisse et la France qui sera géré par les CFF (Chemin de Fer Fédéraux) 

Nous vous présentons les 22 clichés retraçant cette voie ferroviaire construite en 1888 entre Annemasse (France)  et Genève Eaux-Vives (Suisse) exploitée par les PLM, SNCF, RFF, SNCF-réseau jusqu’en 2015. Celle ligne a permis à de nombreuses personnes de se déplacer honorablement. Les  dernières années les conditions de la ligne RFF étaient déplorables pour accomplir les 5.750 kms  du trajet pour rejoindre la gare de Genève Eaux Vives passant de 7’ dans les années 1985 pour une moyenne de 49 Km/h à 12’ les dernières années soit 28 km/h avant la fermeture totale de la ligne en 2013 pour les travaux de la liaison CEVA.

« La convention internationale entre la France et la Suisse signée le 18 juin 1909 prévoit qu’en cas de prolongement depuis la gare des Eaux-Vives jusqu’au réseau ferroviaire suisse, la gare d’Annemasse deviendra gare frontière et que la section entre la frontière française et Annemasse sera exploitée par les chemins de fer fédéraux. Cette convention est approuvée en France par une loi le 28 décembre 1909. Elle est promulguée par décret le 19 janvier 1910 »

 

  1. Entrée gare d’Annemasse ligne GEV
  2. Passage à niveau PN1 Ambilly
  3. Passage à niveau PN2 Halte TER Ambilly
  4. Ligne du PN3 vers le Foron Gaillard
  5. Rivière Le Foron (frontière  Franco/suisse) (Gaillard, Ambilly, Thônex CH) 
  6. Pont de chemin de fer sur le Foron
  7. Boite aux lettres des cheminots CH et F à la frontière 
  8. Gare de Chêne-Bourg – abri quai N°2 (fermeture en 1984)
  9. Gare de Chêne-Bourg –quai N°1 (fermeture en 1984)
  10. Sortie de la  gare de Chêne-Bourg vers GEV
  11. Rivière La Seymax sous la ligne GEV
  12. Pont de chemin de fer sur la Seymax
  13. Gare de Genève Eaux –Vives - Accueil guichet commercial SNCF en 2003
  14. Gare GEV – accueil quai N° 1 en 2004
  15. Gare GEV - extérieur de la gare en 2004
  16. Gare GEV - billetterie à code 2004
  17. Gare GEV – Hall d’entrée, service automate en CHF 2004
  18. Gare GEV - affichage horaires TER 2004
  19. Gare GEV – message d’un voyageur 2005
  20. Gare GEV - affichage train Hôtel et horaires TER 2005
  21. Gare GEV - arrivée du TER en provenance de St Gervais direct 2005
  22. Gare GEV – Horaire TER fantôme sur le quai N° 1 en 2010

 

Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Annemasse Genève Eaux Vives (ligne RFF historique)
Repost 0
Published by Avenir Développement Transports 74 - dans Transports TER
commenter cet article
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 14:30

Nos trains sont aujourd’hui en danger

Le réseau ferré français a été l’un des plus performants du monde, mais il est aujourd’hui en danger car les infrastructures se sont dégradées, des lignes ferment et la qualité des dessertes n’est plus acceptable.

Des voyageurs, en particulier des habitants des villes moyennes, sont découragés par cette évolution et par une hausse régulière des tarifs ; ils se tournent vers d’autres moyens de déplacement, plus contraignants et moins écologiques : voiture personnelle, covoiturage, autocar ou avion à bas coût. 

Mobilisons-nous pour sauver nos trains !

L’Etat doit garantir le droit à la mobilité et assurer son rôle de pilote du transport public ferroviaire, donc mettre rapidement en œuvre une politique volontariste permettant d’enrayer le déclin du rail.

Avec la FNAUT, signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République : http://tinyurl.com/petition-fnaut

Nos trains en danger

La Fnaut lance une pétition pour sauver l'offre ferroviaire

 

L'association d'usagers demande, à travers une pétition, que l'État joue pleinement son rôle de pilote du système ferroviaire et investisse dans la régénération du réseau et le matériel roulant. Elle appelle aussi à une ouverture à la concurrence sous forme de DSP afin de permettre des gains de productivité dans le secteur.

http://www.mobilicites.com/011-3851-La-Fnaut-lance-une-petition-pour-sauver-

l-offre-ferroviaire.html

 

Hausse régulière des prix des billets, suppressions de trains, retards répétés, ralentissements, réduction des fréquences, fermeture de lignes....

"Nos trains sont en danger : tirons le signal d'alarme !" tel est le titre de la pétition nationale lancée le 11 juin 2015 par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut). Celle-ci demande au président de la République "de tout mettre en ouvre pour le maintien d'un service ferroviaire fréquent, confortable et écologique afin de garantir le droit à la mobilité pour tous les usagers du train". Les internautes peuvent signer cette pétition sur le site change.org.

Enrayer le déclin du rail

Pour sauver l'écosystème ferroviaire, la Fnaut exprime dans sa pétition, plusieurs attentes vis-à-vis de l'État. Outre un droit à la mobilité, l'association d'usagers demande que l'exécutif "assure son rôle de pilote du transport public ferroviaire" tel qu'il est prévu dans la loi du 4 août 2014 via le schéma national des services de transport. Ainsi, la Fnaut souhaite que l'État "agisse rapidement pour enrayer le déclin du rail par une politique volontariste" : "accélération de la modernisation des voies ferrées et renouvellement des trains", exigence vis-à-vis de la SNCF "pour un service de qualité, performant et à prix raisonnable".

Un moindre coût pour la collectivité

Enfin, la Fnaut est favorable à une ouverture à la concurrence entre les opérateurs sous forme de délégation de service public (DSP), "source de productivité, d'amélioration pour le voyageur et de moindre coût pour la collectivité". En revanche, l'association d'usagers milite pour une complémentarité - et non une concurrence - entre les modes de transport.

C'est pourquoi elle invite les régions qui vont devoir mettre en place les schémas régionaux de la mobilité, "à bien identifier les zones de pertinence des différents modes et à en gérer la complémentarité - train, car, bus, voiture".

En résumé, la Fnaut souhaite appliquer au système ferroviaire, le "modèle"

de la DSP qui domine dans le transport urbain.

 

Florence Guernalec

Repost 0
Published by Avenir Développement Transports 74 - dans Transports TER
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 19:37

La gare de St Laurent se situe sur la ligne RFF entre La Roche sur Foron et Annecy, la demande des arrêts des TER sur cette station s’appuie sur la visualisation à ce que certain TER, dont 1 train sur deux stationne pour des croisements de service RFF à la régularisation du cadencement des TER.

La gare est désaffectée depuis une trentaine d’années, nous estimons nous, Association d’usagers, que pour l’instant, cette station n’a aucun impact sur la mobilité, d’une part, c’est un village mité de 800 habitants sur un plateau, sans axe de grande communication et n’ayant pas de centre d’intérêt, puisque excentré de deux villes « St Pierre en Faucigny (7000 habitants) et La Roche sur Foron (12000 habitants) »

Les associations d’usagers me semblent de ne pas avoir jamais été approché par des gens de St Laurent, bien que l’arrêt semble pertinent, mais aussi faut-il en connaitre les besoins et les coûts.

Est-ce que l’on mesure les conséquences et les charges qui incomberaient une remise en service de cette gare, aux contribuables de la commune de St Laurent, de la CCPR « Com’com du Pays Rochois», de la Région RA société organisatrice des TER et à la SNCF-TER pour programmer un nouveau cadencement avec des arrêts dans cette gare.

Lorsque Mr le Maire, évoque un chiffre potentiel d’un environnement de 7000 habitants est un pur mensonge.  Est-ce que l’environnement de la gare peut recevoir des places de parking, à combien estime-t-on de nombre d’usager par jour!  Sécuriser l’environnement de la gare, son état des lieux, il n’y a plus de quai, on devra sécuriser la traversée des voies, aménager une  billetterie (DBR) etc.

Même les vaches y broutent le long de la voie ceci ne fait pas très sérieux.

Nous évaluons que toutes les pistes n’ont pas été étudiées. La CCPR devrait y faire en 1er lieu des propositions dans le cadre de son TPU du SM4CC. Nous apprécions que le but premier des Coms’Coms est de mettre en place des transports de rabattement puisque St Laurent est distant de 5.5 km du pole gare de la Roche et à 4.2 km de la gare de St Pierre en Faucigny.

Gare SNCF de St Laurent 2013 et Train à vapeur en 1924
Gare SNCF de St Laurent 2013 et Train à vapeur en 1924
Gare SNCF de St Laurent 2013 et Train à vapeur en 1924

Gare SNCF de St Laurent 2013 et Train à vapeur en 1924

Repost 0
Published by Avenir Développement Transports 74 - dans Transports TER
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 19:24

Témoignage d’une usagère sur les lignes St Gervais- Genève avec la SNCF-TER et Transalis T74.

Denise (*) nous fait par de son affirmation, puisqu’elle a fréquenté la ligne TER en octobre et novembre, alors que précédemment elle utilisait régulièrement la ligne d’autocar transfrontalière Transalis T74 entre St Gervais et Genève gare routière Dorcière.

Cette dernière lui convenait et lui apportait beaucoup de chance puisque l'autocar la déposait à 11h09 à l’arrêt Terrassière Genève et de plus son travail était à 5 min. à pied, à 11h15 !

Malheureusement, Denise a dû changer de lieu de travail, et ne peut plus profiter de cette ligne T74.

Après deux mois, son témoignage reste intéressant, elle se trouve fortement très déçue par la SNCF, puisqu’elle a comptabilisé entre 5 et 10 retards en novembre, des retards récurrents pouvant atteindre 20 min voire 40 min, qui lui ont fait raté l’heure de début de son travail et ont vite attiré les reproches de son équipe.

Elle se trouve confronté à des problèmes professionnels, elle se renseigne auprès d’un contrôleur de la SNCF pour avoir des explications, Denise apprend avec stupéfaction que le TER avait une fonction de "navette" pour les touristes, et n'était pas prévu pour les travailleurs !

L’employé lui signifie en plus que la clientèle touristique (Megève et Chamonix) étant rentable, puisque l’on subit les retards du TGV Lyon ou Paris sur l'ensemble de la ligne, pour assurer la correspondance des touristes.

Si Denise trouve ça solidaire d’un bon geste pour les touristes, ça ne peut plus correspondre à l'exigence de la ponctualité des travailleurs domicile travail, comme des étudiants.

L’employé va plus loin et lui réplique que ces derniers ne sont pas la priorité du TER car ils ne sont pas rentables !

Il lui a presque influencé qu’elle n’avait pas encore vu le pire et qu'en hiver avec le train, le TER avait régulièrement 1h30 de retard à cause du gel sur les voies... Denise se trouve consternée.

Elle ne souhaite pas se retrouver dans ce genre de situation, en fuyant la SNCF et les TER.

Par comparaison sur la même destination, la ligne régulière transfrontalière Transalis T74 entre St Gervais et Genève gare routière place Dorcière et directe, Denise se félicite de la qualité de cette ligne, qui arrive parfois être en retard mais qui survient bien souvent à le rattraper.

Contrairement à la SNCF, Denise doit subir une rupture de charge à La Roche pour reprendre à nouveau un autocar TER vers Genève Eaux Vives.

Elle conçoit en utilisant la ligne T74, elle n’a pas cette angoisse de rater la correspondance. Contrairement au train TER, elle fait le constat également qu'à cause de ces correspondances, son parcours se rallonge et peut atteindre les 2h ! Contre 40 min. en voiture... (D’où l’opération est sans appel du manque de rentabilité côté SNCF et la préférence pour la voiture !)

Ce temps précieux perdu dans les transports de la SNCF est de la disponibilité en moins au travail, le risque de la perte de son emploi, la privation d’une qualité de vie en famille, c'est de l'argent perdu pour Denise et la SNCF

La ligne T74 est en revanche plus rapide, autour d'une heure10.

Vous comprendrez qu'avec ces arguments, Denise voudrait profiter des avantages de la T74 et abandonner les inconvénients de la SNCF. Elle souhaite avec soulagement que les propositions de l’AGFUT DTC 74 qui demande argumentation qu’un cadencement supplémentaire par 5 nouveaux aller retour soient pris en considération.

Certain que ces améliorations devraient attirer encore une plus grande fréquentation, ce qui serait donc rentable pour la ligne.

(*) Prénom d’emprunt)

 

74700 Domancy

 

Repost 0
Published by Avenir Développement Transports 74 ( ADT 74) - dans Transports TER
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 20:55

Il faut reconnaitre que l’on ne s’engage pas beaucoup à la Région, comme la SNCF-TER pour solutionner une desserte TER en heure de pointe le matin.

Dans le prochain horaire 2013/2014, il nous est impossible de rejoindre depuis le Chablais la Région Annecienne, comme la Vallée de l’Arve centre économique du décolletage en Région RA.

Si vous voulez utiliser le TER depuis Thonon à 6h50 « 884554 > Annemasse à 7h12 » , pour 4 minutes, vous ne pouvez pas obtenir une correspondance vers Annecy et St Gervais à cause d’un autocar TER « 49780 au départ d’Annemasse 7h08 > La Roche sur Foron 7h41 » dans un temps de déplacement de 33’

Cette remarque antécédente a déjà été demandée en 2013, voilà que cette lacune est reconduite pour 2014.

On se demande pourquoi la clientèle fuit les TER !

SNCF-TER nous rapporte qu’elle a déjà faite une communication interne dans ce sens en retardant de 4’ l’autocar, mais pour une seule personne, nous avons renoncé de retarder le TER d’Evian N° 884554.

Les correspondances doivent être assurées à La Roche pour le TER « 884150 >La Roche 7h51 > Annecy 08h29 » et le train Intercités de nuit « 5595 >La Roche sur Foron 7h58 > St Gervais 8h44 »

Les trains suivants ne sont pas adaptés pour prétendre utiliser ce moyen de mobilité en domicile travail et pour les étudiants

Des solutions existent, le moyen est de mettre en correspondance à la place de l’autocar TER, un train TER dans un temps de déplacement de 18’ entre Annemasse et La Roche sur Foron, ce qui permettrait d’assurer une correspondance correcte avec le TER d’Evian N° 884554

La Région RA, société organisatrice des TER, elle, a l'air de se désintéresser de la problématique des liaisons entre Evian-Thonon et Annecy (voire entre 2h et 3h 20 pour rejoindre en TER la capitale administrative du département à 80 kms) ou St Gervais, Chamonix pour le tourisme, alors que l'on veut faire de la liaison CEVA une priorité, car plus simple et ne pose aucun problème pour le frontalier.

 En attendant nous disons à nos élus Regionaux de proposer des liaisons efficientes et les clients adhéreront.

 

Gare de Thonon les Bains

Gare de Thonon les Bains

Repost 0
Published by AGFUT-DTC 74 (Avenir Développement Transports Collectifs 74) - dans Transports TER
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 09:48

Les actes perpétuels d’incivilité créent un sentiment d’insécurité,

Une situation qui ne manque pas de nous questionner nous représentants des usagers des transports !

 

L’incivilité que l’on trouve dans les TER et les trains SNCF ce sont des usagers dont les comportements recouvrent outre leurs droits : l’utilisation du portable interdite dans l’espace voyageur, fument, parlent à voix haute, empestent, voyage sans titre de transports, occupent deux places avec leurs bagages, prennent leurs aises en posant les pieds sur le banquette d’en face, gratifient sur le matériel de la SNCF, dégradent les installations du bien public, insultent dans la vie quotidienne, manquent de respect envers les personnes âgées, tirent le signale d’alarme, ne respectent aucune remarques et sont des « j’ai le droit de … »

L’insécurité a pour conséquence de se sentir mal à l’aise dans son trajet, être agressé du regard par un autre usager, être dérangé dans son trajet, pour ne pas dire volé ou racketté.

Tous ces perturbateurs et fraudeurs occasionnent des retards pour les usagers qui sont en règle (il faudrait trouver des solutions adéquates) pour ne pas perturber le service TER

La vidéosurveillance sur le quai peut garantir la sécurité des usagers aux passages des trains, mais n’a pas d’influence sur l’incivilité et l’insécurité des personnes (sauf de les identifier)

Une vision interne au service public :

Le manque de contrôle justifie les jeux de la fraude ou l’oubli du compostage de la carte d’abonnement (surtout chez les jeunes)

Lorsque les trains TER sont complets, on ne voit plus le contrôleur !

Des contrôles à la petite semaine, beaucoup d’usagers font remarquer qu’ils n’ont pas été contrôlés lors de voyages entre la Hte Savoie – Lyon. On remarque un manque de sérieux, certains agents SNCF, devraient avoir une fonction plus commerciale et plus près des usagers.

C’est dire un contrôle systématique des billets des passagers au moment ou ils montent dans un train par le ou les contrôleurs, ces derniers sont dissuasifs à la fraude.

L’affichage d’une amende dissuasive sur la billetterie TER avant de monter dans un TER sans titre de transport n’est plus discutable  lors d’un contrôle.

 

Des cas qui ne sont pas des exceptions sur les lignes TER de la Hte Savoie

L’agression verbale ou physique sur l’agent ou le contrôleur SNCF.

Les solutions sont internes aux services de la SNCF-TER RA avec police de l’intérieur et la gendarmerie nationale.

 

Ces incivilités reflètent la réalité de la société française d’aujourd’hui « les personnes fautives ne sont pas assez sanctionnées »

L’usager soutient le personnel de la SNCF –TER, pour sa sécurité.

 

La SNCF TER-RA doit assurer la sécurité à l’intérieur et dans le périmètre de la circulation des TER.

On s’interroge sur l’avenir à faire circuler les TER sans contrôleur à bord et de réaliser seulement des contrôles volants (SNCF+police) qui va assurer la sécurité en cas d’accrochage entre deux voyageurs ?

Faut-il installer des vidéos surveillances à l’intérieur des TER, comme en Région Paca ou le RER

Aussi informer systématiquement, comme travailler d’avantage l’information auprès des associations d’usagers !

 

Une situation qui ne manque pas de nous questionner nous représentants des usagers !

 

Nous souhaitons que les modes de dissuasions que la direction « SNCF-TER RA », vous avez énoncés sur l’antenne radio France Bleu Pays de Savoie le mardi 7 mai 2013 à 18 heures, soient efficaces.

Pour ceci, il faudrait que toutes les gares et haltes  SNCF soient munis d'automates et de composteur TER et Oura

 

Incivilité - Insécurité dans les TER
Repost 0
Published by AGFUT - DTC 74 - dans Transports TER
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 16:25

On se prend la Tête !!!

RFF: St Gervais les Bains - Le Fayet, Chamonix, Vallorcine 30/06/13

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le maire, Eric Fournier, a été prudent en annonçant la chose, jeudi soir lors du conseil municipal.

«Je prends cela avec des pincettes, mais Réseau Ferré de France a annoncé aux collectivités locales, au Conseil général et à l'État les dates d'ouverture de la ligne entre St Gervais Le Fayet et Vallorcine».

Selon le calendrier de RFF, le train devrait à nouveau desservir Argentière dès le 4 juillet 2013, comme la gare de Montroc et Vallorcine, via le tunnel des Montets.

 

La ligne restera fermée entre Vallorcine et Le Châtelard, frontière avec le Valais.

 

Pour une liaison directe avec la ligne des TMR, direction Martigny  "ouverture prévu pour le 8 octobre 2013"

 

Pour l'hiver 2013, la signalisation du tunnel ne fonctionnera pas l’hiver prochain et retrouvera son alternance avec une présence humaine

 

RFF le 4/05/2013

DSCN4737  DSCN4738

 

Il reste encore la certification de la ligne.

lien: Chamonix-Vallorcine Mont Blanc Express

Repost 0
Published by AGFUT - DTC 74 - dans Transports TER
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:38

Désenclavement du Chablais " Les mobilités"

 

DSCN3656Le désenclavement du Chablais, c’est faciliter l’accès AU nord du territoire de la Hte Savoie depuis le Sud qui va lui PERMETTRE de favoriser son économie, son TOURISME et, également, pour les particuliers concernant les déplacements domiciles-travail-études, AINSI QUE TOUS les professionnels qui sont continuellement congestionnés sur des routes départementales. CE N'EST UN secret pour personne, les queues de véhicules s’allongent de plus en plus dans les traversées DE chaque village, ce qui ENGENDRE DE nombreuses heures perdues qui se répercutent, forcément, sur le consommateur.

Autre remarque CONCERNANT le développement durable: les déplacements en mobilités douces ne sont PAS pris en compte.

Situation des flux aujourd’hui.

Si on se réfère à la situation des flux par la route, depuis le Pays d’Evian les Bains et Thonon les Bains plus les vallées de Morzine et Châtel, CES FLUX se concentrent par deux routes la D 1005 et la D 1206 qui s’accouplent avec la D 903 depuis Machilly pour rejoindre Findrol et le sud du département de la Hte Savoie. Transiter par la D 1206, qui traverse Annemasse, aux risques, selon les heures, de se trouver dans un trafic très perturbé au niveau de la Zone commerciale de l’aérodrome, ou de la traversée d’Annemasse -Zone du Perrier, ainsi que les ZI et ZC de Gaillard pour rejoindre l’A411 et l’A 40.

Le pôle de Findrol lui reste un nœud de communication routière très important avec des pointes de 16 000 v/j comprenant les routes D1209 desservant les vallées Verte et du Giffre, la D1205 entre Bonneville et Annemasse, les entrées et sorties de l’A40 vers Genève, Chamonix, Annecy, comme la continuité de la D1503 vers La Roche sur Foron, Reignier, Annecy.

 

Le projet d’une 2x2 voies, tôt ou tard se REVELE de plus en plus indispensable.

 

Une démographie GALOPANTE (environ+8000 hab./an en Haute Savoie) DÛE, PRINCIPALEMENT, A UNE OFFRE DE TRAVAIL EN SUISSE BIEN SUPERIEURE A LA France et à l’installation de très nombreux genevois (estimation allant jusqu'à 40 000 suisses) sur notre territoire à cause d’une pénurie de construction de logements sur le Canton de Genève. Tous ces paramètres augmentent les flux de véhicules qui demandent aujourd’hui de prévoir le futur pour demain.

Coût estimé : 375 M € entre l’A40 et Thonon 

 

Ligne RFF 

 

Actuellement, la LIGNE RFF SEULE NE PEUT CONCURRENCER LE TOUT ROUTIER CAR DANS L'INCAPACITE D'ABSORBER UNE PARTIE IMPORTANTE DE CES FLUX ROUTIERS. 

Cela PEUT PARAITRE UTOPIQUE FACE A LA REALITE DE CHAQUE JOUR MAIS, S'IL Y A UNE VOLONTE DE L'ETAT, de la Région RA restant elle, société organisatrice des transports TER, DE REVOIR sa politique et la rendre plus attrayante entre le Nord et le Sud du département, avec les concours du CONSEIL GENERAL ET DES COMMUNAUTES DE COMMUNES, NOUS POUVONS Y ARRIVER.

 

HABITANTS DE LA Région d’Annecy et de la vallée de l’Arve CONDAMNES de 40’ à 1h40 d’attente à Annemasse ! 

 

Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-transports-pour-la-535eme-foire-de-crete-109727211.html

 

On peut imaginer investir sur le doublement de la ligne RFF, qui permettrait de doubler les transports fret des Eaux d’Evian (Diminution des poids lourds et stabilisation du Co2) ET aussi améliorer les temps de déplacements DES RER transfrontaliers avec Genève pour un gain de temps D'environ 6 à 8’ par trajet (LE RER deviendrait plus concurrentiel VIS A VIS DE la voiture) Une destination pour présenter l’arrivée de un ou deux TGV en AR par jour.

Les coûts : estimation 285 M€ jusqu'à La Roche sur Foron.

 

lien: 

http://agfut-dtc.74.over-blog.com/2013/11/le-chablais-p%C3%A9nalis%C3%A9-pour-rejoindre-annecy-et-st-gervais-en-ter.html 

 

La Région RA, nous pénalise deux fois.

 

1.      Elle EST contre le développement routier.

2.      Mais elle ne propose rien pour améliorer la ligne RFF entre Annecy – Evian, comme avec St Gervais. Les temps de déplacements SONT entre 1h 49 ET 3h25 ET pour la destination Chamonix compter encore 40’ de plus avec le Train Express Mt Blanc.

Temps de trajets TER similaires à ceux d’un TGV pour ALLER A Paris depuis Bellegarde.

Il faut compter en voiture pour Annecy 1h30 distant de 88 kms (autoroute et nationale) et pour St Gervais le Fayet 1h15 pour 94 kms. Pour la destination Chamonix compter encore 17’ de plus en voiture.

                   

Qui veut prendre le TER dans ces conditions ? Selon votre destination en dehors de TPU les transports de proximité sont rarissimes !

 

Préfère t-on jouer UNIQUEMENT la carte du Tonkin ! Pour une misère de passagers. C’est du tape à l’œil ! Alors que tout reste à réaliser par le Sud.

DSCN3655Par une simulation, utiliser la 2x2 voies, pour rejoindre Annecy il faut compter ENVIRON 55’ depuis Evian. On peut envisager voire l’installation de lignes autoroutières d’autocars Lihsa entre Evian et Annecy via une correspondance à FINDROL avec la ligne Findrol Airport Express en 23’.

 

Est-ce que les responsables d’associations ou les élus qui sont contre le tout routier, ont pris, une seule fois, le TER pour faire Evian-Annecy - retour journalièrement ou en abonnement domicile travail études. Aujourd’hui il est possible de faire circuler le TER en 1h 30 sur Annecy, en doublant le réseau RFF on arriverait à 1h 20, construire un tunnel RFF sous Col d’Evires ferait progresser le temps en 1h10.

Maintenant attendons 2018 avec l’arrivée de la liaison du CEVA et la mise en circulation de deux TER par axe en Hte Savoie.

 

Quand aux choix de la liaison A40 - Les Chasseursce n’est plus de notre ressort,  en choisissant l’option C, elle pourrait se construire par un tunnel sous le plateau de Loëx, ensuite traverser la Menoge à ciel ouvert, un deuxième tunnel pour rejoindre la connexion D 903 avec une 1er option sous Cranves Sales ou une 2em option sous Lossy Cabouet. On devrait s’inspirer de nos voisins helvètes, qui réalisent des investissements durables, pour éviter tous les ¼ de siècle à transformer et réinvestir des capitaux qui à la fin du compte coûte plus cher qu’un bon investissement. Ceci aurait le mérite de conserver l’existant, comme les zones humides des Creux. Très important, à ne pas toujours détruire les paysages avec de nouvelles transformations selon les variantes.

 

Repost 0
Published by AGFUT - DTC 74 - dans Transports TER
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 10:14

Jeudi 6 septembre 2012, la foire de Crête considérée comme la plus ancienne foire de la Région va rassembler des milliers et des milliers de personnes sur la plus grande manifestation de la Hte Savoie sinon de la Région RA..

DSCN3651Pour s’y rendre, le TER reste le transport collectif le plus simple pour accéder à cette foire, puisque  la gare de Thonon se trouve au centre de la foire de Crête.

Selon votre provenance mieux ne pas regarder le temps de déplacement en TER, voire le double, sinon le triple que la voiture individuelle.

Nous trouvons très dommage que la Région RA société organisatrice des transports TER avec la SNCF-TER et la société organisatrice des transports par autocars du CG74 LIHSA n’exploitent pas cet événement commercial international en mettant des TER et des lignes d'autocars supplémentaires.

Annemasse de 1h40 à 50 minutes d'attente pour une correspondance

Les usagers arrivant de la Région d'Annecy ou de la Vallée de l’Arve  seront  pénalisés d’une attente pour le Chablais et particulièrement Thonon les Bains. 

Quelques exemples :

TER depuis Annemasse, il vous en faudra 28 minutes de trajet cadencé entre 1h et 1h30

Depuis Chêne Bourg, il vous en faudra 40 minutes de trajet cadencé entre 1h et 1h30

Depuis Annecy il faut compter entre  2h13 à 3h48 de trajet cadencé toutes les deux heures

Depuis St Gervais entre  2h42 à 3h17 de trajet cadencé toutes les deux heures

Ce qui nous amène à dire, même les sociétés organisatrices de la Foire de Crête, les transports SNCF-TER de la Régions RA TER et la société organisatrice des transports LLIHSA n’ont pas la culture d’exploiter un tel  événement populaire afin de changer les comportements des populations et de faciliter, comme découvrir les nouvelles rames TER mises en place par la Région RA.

http://www.ter-sncf.com/Regions/Rhone_Alpes/fr/Default.aspx

Vous pouvez aussi utiliser les lignes régulières du CG 74 LIHSA pour rejoindre THONON les BAINS.

DSCN3655Lignes :

T71 Transalis Genève- Douvaine-Thonon les Bains-Evian 19 AR/j

N°121 Thonon Chatel 4AR/j

N°122 Thonon les Bains-Thollon les Menuises 1AR/J

N°123 Thonon les Bains-Publier-Féterne 1AR/j

N°124 Thonon les Bains-Bernex 2 AR/j

N°131 Thonon les Bains- Evian-St Gingolph 4AR/j

N°141 Evian -Thonon les Bains- Bons en Chablais- Annemasse 4AR/J

N°142 Thonon les Bains-Fessy-Bons en Chablais 3AR/j

N°151 Evian-Thonon les Bains-Douvaine-Annemasse 5AR/j

N°152 Evian-Thonon les Bains-Yvoire-Douvaine 5AR/j  

http://www.cg74.fr/pages/fr/menu-secondaire/informations-transports-107.html

Une procédure encore très méconnue sur le département de la Hte Savoie par rapport à nos cousins suisses.

Repost 0
Published by AGFUT - DTC 74 - dans Transports TER
commenter cet article

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche