Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 13:22

Un contact a été repris avec Mr Sivardière Président de la FNAUT, ce dernier nous demande de rédiger un rapport sur nos visions concernant les transports collectifs transfrontaliers (TCT) sur le Grand Genève, ce que nous disons «INSUFFISANTS» et non « PERFORMANTS » entre le département de la Hte Savoie et le Canton de Genève.

Les aspects démographiques / économiques / sociaux et environnementaux d’ici 2040 : (René Sournia)

Actuellement, le « Grand Genève » (ex-agglo franco-valdo –genevoise) en est à, environ, 900 000 habitants. Elle devrait atteindre le million en 2020 et 1,2 millions en 2040 au plus tard (chiffres Insee Rhône-Alpes/Ocstat-Genève).

Cette région est la 5e plus riche d’Europe. D’où son expansion démographique difficilement soutenable à long terme. Italiens, Portugais, Espagnols et ressortissants des ex-« Pays de l’Est » affluent en masse. Auxquels se rajoutent maghrébins et africains. Mais restons sur une fourchette basse) + le pays de Gex (en pleine expansion) et Bellegarde pour le 01.

La Haute-Savoie (dont seulement une petite partie est dans le Grand Genève) avec une démographie de 1.2% année (source INSEE) environ 10 000 personnes /an soit dans un ½ siècle 1.6 millions d’habitants.

Entre 30 et 40 000 suisses résident dans le Genevois français, le Faucigny, le Chablais et la région Annécienne (30 à 40% de frontaliers de plus en trois années) pour un recensement de 72 465 frontaliers uniquement en Hte Savoie en 2011. On peut compter au total, sur le 74 + les fonctionnaires internationaux (20 000) + travailleurs non déclarés : 100 000 frontaliers réels.

Le nombre de frontaliers est en hausse permanente depuis 10 ans environ.
A cela se rajoutent les fonctionnaires internationaux + ONG internationales à fort pouvoir d’achats et avantages sociaux (20 000 personnes).

En Haute-Savoie, le CG 74 prévoit, d’ici 2030 une perte de 6200 ha de terres pour amortir l’arrivée de nouveaux habitants.

Les logements sont parmi les plus chers de France (achat et loyer).

Les frontaliers à revenus moyens et les français travaillant en France ne peuvent plus se loger qu’à 20-30-40-50 km de leurs lieux de travail. Et, de plus en plus, dans des vallées et communes de montagne.

Chaque axe entrant à Genève voit passer chaque jour, en moyenne, 25 000 voitures. On peut considérer qu’il y a 7 à 8 grands axes côté français.

Donc, plus de pollutions et de coûts sociaux.

D’ailleurs, le député Martial Saddier a indiqué, dernièrement, que cette pollution liées aux voitures principalement (et non pas aux seuls camions comme certains aimeraient le faire croire) se retrouve dans l’eau (rivières, zone humides, captages etc…)

Une grande zone industrielle et commerciale, à Annemasse/Ville-la-Grand avec des pointes à 50 000 véhicules (voire 100 000 d’après certains dires) n’a que très peu de transports en commun.

Et le projet de BHNS n’améliorera qu’à la marge ce trafic.

Pas le moindre projet de plan déplacement entreprises en vue. Ni ici, ni ailleurs

Et tout cela engendre des taux de pollutions parmi les plus élevés de France

(Voir nos propositions des 25 mesures pour le PPA de la vallée de l’Arve).

Lien :http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-plan-protection-atmosphere-ppa-les-mesur-113432561.html

N’oublions pas qu’il n’y a que 3 axes ferroviaires dans le 74 : St Gervais - Annecy, St Gervais-Annemasse (trajet identique jusqu’à la Roche/Foron) et Bellegarde (01) - Evian. Chacun à voie unique.

Rien dans le pays de Gex. Bien que se discute le projet de rouvrir l’ancienne ligne Divonne-Bellegarde/Genève.

 

Propositions techniques pour la FNAUT. Données ; Régis Vallier.

  1. Nous allons prendre les chiffres sur les mobilités en 2011, puisqu’en 2012 les chiffres sont faussés avec le début des travaux du CEVA depuis la fermeture de la gare Genève Eaux Vives.
  2. Nos références seront uniquement entre le département de la Hte Savoie et le Canton de Genève
  3. Passage transfrontalier 257400 personnes /jour  entre le 74 et GE contre 550 000 passages/jour sur l’ensemble avec l’agglo de Genève (Vaud-01-74) (piétons, cyclistes, voitures, TC, tout compris)
  4. La part des transports collectifs transfrontaliers (TCT) (*) entre le 74 et GE sont de 4680 personnes/ jour soit 1.82%
  5. Ligne TER Genève Eaux Vives et Annemasse est de 920 personnes /jour soit 0.36% pour une circulation de 24 AR TER jour.
  6. Les lignes régulières Transalis du CG74 vers Genève gare routière, départ Annecy via A41. La Roche via A410 et A40.  Evian et Thonon D1005. St Gervais via A40 – pour  1560 personnes/j transportées sur les 69 lignes régulières.
  7. Il y a les lignes des Transports Publics Genevois (TPG) traversant la frontière (Ligne D à St Julien, Veigy Foncenex ligne G, voire aussi divers transports privés 2200 P /jour.

Pour 2018 avec une estimation TCT et  une démographie de 1.4% par année

  • Passages transfrontaliers seront estimés à 283600 personnes/Jour
  • La part des transports collectifs transfrontaliers (TCT) 14474 personnes/ jour soit 5.10%
  • Liaison CEVA RER (Cornavin Eaux Vives –Annemasse) source RFF – estimé 5000 personnes /jour soit 1.76% coté Annemasse. Nous l’estimons sur la gare de Genève Cornavin de 10 à 15 000 Voyages/jour.
  • Les lignes régulières Transalis du CG74 + Findrol Airport Express estimé à 3074 personnes/jour.
  • Les  P+R ne feront pas augmenter les flux en TCT, ils occasionnent ruptures de charge plus un abonnement au P+R, comme de fortes augmentations de temps de déplacement pour les DT.
  • Tram TPG Annemasse sera réalisé en 2016 estimé 2500 personnes/jour à Moëllesulaz frontière pour une agglo de 75 000 habitants, voire 110 000 habitants dans 20 ans.

Pour mémoire : Trajet Annemasse Genève Cornavin

Les trajets avec le TER actuel Annemasse-Genève Eaux Vives + Tram Gare Cornavin se réalisaient en 24’, contre la prochaine liaison CEVA -RER Annemasse – Gare Cornavin estimée, à 22’ en 2018.

Lien :http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-le-ceva-en-hte-savoie-communique-de-pres-115276317.html

 

Cahier des charges RFF « étoile d’Annemasse »

La construction d’une nouvelle gare qui reçoit actuellement 5 destinations dont trois sont à rebroussement (Genève Cornavin - St Gervais - Annecy) et deux directes Bellegarde et Evian.
De plus, la gare SNCF d’Annemasse n’accueillera pas le tram en provenance de Genève dans l’immédiat. Le tram tournera 400m avant. Comprenne que pourra… l’AGFUT-DTC 74 est opposée, en l’état, au PDU d’Annemasse Agglo »

La mise en place d’une automatisation par RFF restera unique en France, pour 5 destinations de plus gérer 20 à 25 trains heures, sachant que le cadencement ne sera pas supérieur à deux trains par heures sur 4 axes en voie unique et 6 RER heures sur l’axe CFF Cornavin en double voies.

Ce qui implique 16 entrées sorties pour les TER et 12 entrées sorties pour le RER. On n’exprime pas la circulation des trains fret des Eaux d’Evian ni de trains TGV.

Réseau Ferré de France, avance une estimation de 5000 voyageurs /jour. Le coût des travaux sera de 235M € (pour 2 km tranchée couverte et semi couverte, en plus de l’aménagement de l’automatisation du réseau RFF entre Annemasse et la gare de Thonon, comme celle avec la  gare de La Roche sur Foron.

Dans l’année 2006, l’AGFUT 74 et la Fnaut RA avec le CLE (Conseil Lémanique Environnement), ont fait la proposition d’un « Shunt » à Ambilly pour soulager la gare d’Annemasse de 1 train sur 2 afin d’éviter le rebroussement sur les axes de St Gervais et Annecy.

A ce jour la liaison CEVA restera à nos yeux insuffisants pour solutionner des Transports Collectifs Transfrontaliers (TCT), puisque nous l’estimons à 1.76% les flux en TCT. On doit réfléchir et trouver d’autres solutions pour arriver à 10% des TCT à comparaison des 33% de TCT entre les cantons de Vaud et de Genève.

 

Propositions AGFUT-DTC 74

 

Nous proposons une ligne d’autocars autoroutière (A40 via Bardonnex et A1) sur le pôle multimodal de Findrol, carrefour des vallées de la vallée Verte, du Giffre, de l’Arve, Bas Chablais et des Aravis en créant une ligne régulière cadencée « FINDROL AIRPORT EXPRESS » vers l’Aéroport de Cointrin (Genève) en 27’ avec la construction d’un P+R de 1000 places.

Ce sont 14 millions de passagers par année, qui transitent à l’aéroport de Cointrin. Depuis celui-ci, nous n’avons aucune ligne régulière desservant le Genevois Français, comme les stations touristiques (45% de la fréquentation est anglophone).

Seul, Annecy est desservi par 5 AR jour avec la ligne T72 en deux heures, déplacement très dissuasif. Tout le reste se déplace en voitures particulières et en font le bonheur des transports privées ou Low Cost.

Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-findrol-airport-express-en-23minutes-104950139.html

Objectif : Diminuer les flux véhicules vers Genève en DT, par une offre toutes les 30’ entre le P+R et l’aéroport Cointrin. Le pôle multimodal de Findrol se verrait attribuer le départ ou les correspondances de nombreuses lignes régulières existantes d’autocars Lihsa vers les destinations des vallées et stations. (Exemple lorsque je suis à Morzine, je prendrais toujours l’autocar en direction de l’Aéroport)

 

Doubler la ligne RFF Pont du Rhône /Vulbens - La Roche sur Foron -

Une étude de propositions porte sur la modernisation de la ligne RFF en double voies entre Vulbens - Pont du Rhône 74 et La Roche sur Foron.

Elle aurait l’avantage d’ouvrir le «barreau Sud », en souterrain sur 3.2 Km sur le territoire suisse, entre Bossey (France) – Carouge (Suisse), et de rendre le train RER plus compétitif. Elle ouvre des liaisons directes grandes lignes avec Annecy et St Gervais (Voire Sillon Alpin) Notre estimation en déplacements TCT tout compris serait à 10% soit 28 000 passages/jour à mettre en parallèle avec les 33% de nos voisins du Canton de Vaud vers Genève.

Nous visons une circulation du RER entre la Roche sur Foron jusqu’au centre de Genève et l’Aéroport de Cointrin en 35’ contre 47’ par la liaison CEVA à cause du rebroussement d’Annemasse, soit 30’ en voiture particulière.

Cet investissement, profiterait à la future liaison RER en 2050 entre St Julien en Genevois – Genève Cornavin et l’aéroport de Cointrin en 12’ contre 40’ avec le prochain investissement d’un tram des TPG, ligne 15 pour 2018 et sur la ville de St julien en Genevois de 11 000 habitants. Notre projet entrainerait un impact intéressant pour la zone d’activités d’Archamps Technoparc.

Tous les frontaliers ne travaillent pas dans une banque à GE, mais arrivés en gare de Cornavin, ils leurs faut, bien souvent, encore 15 à 30 minutes de TC pour rejoindre une activité dans la banlieue de Genève.

Si vous habitez à 25 Km du centre de Genève, compter actuellement 2h30 à 3 heures AR de transports (TCT) par jour contre 1h à 1h30 AR en voiture particulière (Même avec le bouchon de 15’ la douane de Bardonnex on est gagnant)

 

Le réseau CFF doit lui aussi être modernisé.

Actuellement le réseau RER ne dessert pas l’Aéroport de Cointrin qui est, aussi, une gare se terminant en cul de sac.

Impossible actuellement de pouvoir prétendre d’une liaison directe avec la France en RER depuis l’aéroport de Genève Cointrin. Pas de liaison directe avec le RER venant de France en direction de Meyrin –Zimeyza la plus importante zone d’activités du Canton de Genève, qui oblige un rebroussement ou rupture de charge à la gare de Genève Cornavin pour utiliser la liaison CEVA.

 

PPA (Plans Protection Atmosphère) vallée de l’Arve

Comme vous le savez, nous souhaitons un aspect durable des investissements dans la région frontalière, comme au Pays du Mt Blanc. Actuellement 42 communes sont frappées par un PPA (Plan Protection Atmosphère), les statistiques des pollutions sont dues principalement aux déplacements des résidents à 51% et les transports marchandises à 45% (96 % dioxine d’azote)

En plus, est pointé du doigt le chauffage aux bois des particuliers à 87% (particules fines) pour cause de foyer n’étant pas aux normes.

Nous sommes actuellement dans le rouge en dépassant les taux de pollution de plus 35 jours par année fixés par la CE. Nos suggestions pour parer aux pollutions, comme aux flux démographiques, et aux déplacements des résidents, des touristes et des transports de marchandises seraient de doubler la ligne RFF Vulbens/Pont du Rhône (74). Pourquoi pas aussi la traversée du Rhône depuis Longeray à cause de son coût,  jusqu’à La Roche sur Foron, voire St Gervais en incluant le « Shunt » d’Etrembières inscrit depuis 40 ans dans un contrat Etat Région, ce qui procurerait un gain de temps de 48’ pour un investissement de 463 M€ ».

Il faudrait doubler le réseau RFF en Vallée de l’Arve, qui est la plus grande agglo du département (200 000 habitants), mitée par les habitations, voire 400 000 en période touristique. On pourrait faire circuler 4 TER/ heure aux heures de pointe et sur chaque axe au moment des fortes fréquentations.

Si la démographie continue au rythme actuel, dans un ½ siècle, nous serons 780 000 habitants en période touristique.

Une doublement des voies permettrait l’apport d’une offre substantielle pour les touristes avec des TGV directs depuis Paris en 3h57 contre 4h44 à ce jour, sans le rebroussement d’Annemasse et concurrencer l’A40 avec 25 000 véhicules jour

Le jeu de la concurrence entre des prestataires services TER (Région RA) et Autocars (Service du CG74) est ouvert aux lignes. Les autocars eux, au moins ne sont jamais pris en otage par des grèves. L’AGFUT-DTC 74 se place comme représentante de tous les usagers et développement de transports en commun.

 

Nous allons vers une Métropole Transfrontalière.

Annecy n’a plus d’aéroport commercial. Seul celui de Genève, qui se trouve à 47 km d’Annecy par l’A41 et A1, est la plaque tournante aérienne de la Région Franco-Suisse.

On peut toujours étudier une nouvelle ligne RFF Annecy - Genève Cornavin le long de l’A41. La connexion de l’Agglo Annécienne au Grand Genève serait une liaison de 46 Km en 40 minutes pour 720 M€ avec la réalisation d’œuvres d’art (3 tunnels, 4 viaducs, 2 tranchées couvertes) contre les 1h 22 par la ligne classique via La Roche sur Foron et la liaison du CEVA. Actuellement 2012 est de 22000 voitures/jour sur l’autoroute Annecy-Genève.

Nous n’oublions pas les Chablaisiens en particulier concernant le fret (doubler la voie RFF permettrait un plus gros tonnage par le rail), comme l’amélioration des liaisons SNCF avec Annecy actuellement de 2h à 3h pour 94 Km de rail. Voire aussi des liaisons lignes régulières par autocar via le pôle de « Findrol Airport Express »

 

Une tarification régionale sera une des clés concernant la fréquentation dans les TC, comme faire fléchir les taux pollutions, et soulager le réseau routier du Grand Genève. Avoir un seul titre de transport et une seule tarification en transport collectif transfrontalière  (TCT) entre l’Aéroport de Genève Cointrin, et les pôles touristiques Chamonix, Evian, Bellegarde, Annecy serait un grand pas

en avant sur les relations transfrontalières. Une tarification idem en ce qui concerne le domicile travail transfrontalier.

Si la ligne du Tonkin était rouverte pour un transport transfrontalier (peu probable avec les restrictions financières) et si, comme nous le pressentons à l’Agfut 74, cette ligne (qui serait financée à hauteur de 100 millions d’€ par les suisses) verrait passer les convois de la raffinerie pétrolière de Collombey (pas celui du grand Charles !). Une liaison commerciale sans grand intérêt puisque l’enclave du Chablais suisse, serait mieux desservi via Lausanne soit 15 minutes de moins que par la cote française et les conséquences d’une fréquentation miséreuse d’usagers jours coté français. Le transport scolaire lui étant assuré le CG 74 avec la ligne N° 152, desserte plus fine et plus sécuritaire pour les enfants, alors que le train n’a que trois arrêts entre St Gingolph, Meillerie et Lugrin.

L’ouverture imposerait un doublement RFF entre Evian et Annemasse.

Un train touristique dans une proposition mixte par l’AGFUT-DTC 74, puisque les Valaisans souhaitent à leur compte l’ouverture du Tonkin, nous leur proposons d’investir l’aménagement d'une liaison touristique TMR (Train Martigny Région) en voie métrique entre Evian les Bains, St Gingolph, puisque la liaison TMR est existante vers Martigny, Le Châtelard Vallorcine, Chamonix, St Gervais avec une ligne touristique et d’en exploiter le service commercial.

Entre Evian et St Gingolph en dehors des deux tunnels, avec la réserve foncière RFF, on aurait en plus du TMR (écartement métrique), imaginé sur le foncier restant d’aménager une voie verte, plus conviviale que d’utiliser la D1005 étroite et sinueuse (10 000 véhicules/jour) en période touristique, fréquentée par les passages des camions internationaux. Les Valaisans nous imposent avec la  « Transchablaisienne » H144 le contournement de St Gingolph sur les hauteurs du village qui nous impose d’une logique évidente de nous relier par une nouvelle voirie à double voies du contournement d'Evian, via le plateau de Gavot.

 

Contournement du Grand Genève par l’A40 et A1

Nous sommes pour la remise en place d’un péage entre St Julien et Annemasse lors de la fin de la concession du CG 74 qui se termine en 2015. La Confédération Helvétique n’a pas tenu ses engagements  en imposant la vignette autoroutière suisse sur le contournement Sud de Genève (Bardonnex, aéroport, embranchement nord de la bretelle A1 Bellevue Lausanne).

Nous demandons la gratuité du contournement le l’Agglo du Grand Genève dans les conditions que les Coms! Coms et la Com d’Agglo « Annemasse Agglo » et le Canton de Genève subventionnent la gratuité entre Nangy à St Julien jusqu'à l’embranchement nord de la bretelle A1 Bellevue Lausanne. Si la suisse ne veut pas céder, le péage doit être maintenu impérativement sur la partie française.

Nous n’avons pas la prétention de croire que nous avons raison sur tout. Mais, nous faisons de notre mieux avec nos très faibles moyens, pour arriver à des solutions afin de les proposer aux élus et organismes concernés (RFF, SNCF, autocaristes…CG 74, Région RA, Grand Genève).

 

Il ne faut pas se voiler la face, tant que les axes TER n’auront pas la fréquentation de plus de 5000 voyageurs /jour, il nous sera difficile de doubler le réseau RFF, régulé à une circulation en 2018  de deux TER / heure et environ 20 AR /jour par axe.

 

Amancy le 1 mai 2013

(*) Un transport collectif qui franchit la frontière de part et d’autre

Les mobilités (TCT)
Les mobilités (TCT)
Les mobilités (TCT)
Les mobilités (TCT)

Les mobilités (TCT)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Windows 8 transfer 03/06/2014 11:46

What this article really talks about is regarding our views of the grand Geneva cross road transport.this is something that is very interesting.read this and have more ideas on the wonderful topic that is shared in here systematically.

Moreau 16/07/2013 12:06

La douane de Vallard et le P+R Sous Moulin sont particulièrement bien desservis par les TPG (un bus toutes les 5 à 10 minutes en direction du centre ville et la gare de Cornavin (en 25 minutes lignes 5 et 25), la ligne 5 desservant même directement l'aeroport en 45 min. Pourquoi aucun car régional ne dessert ce point d'entrée dans Genève pourtant accessible directement par l'autoroute. On pourrait imaginer des dessertes cadencées en car en moins de 30 minutes depuis La gare de La Roche, l'Hopital de Findrol ou Bonneville en empruntant l'A40 ?

AGFUT - DTC 74 23/07/2013 17:28

Consulter le lien :

http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-findrol-airport-express-en-27minutes-104950139.html

Des propositions : 1 P+R de 1000 places - un déplacement cadencé express en 27' pour se rendre à l'Aéroport jour 7*7 via A40 et A1

Ceci reste à la volonté des élus dans l'intérêt de leurs mandats électoraux

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche