Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 11:40

France: les ventes en chute pour TGV Lyria - 45%

Les correspondances Lyria -TER à Bellegarde avec les Pays de Savoie sont–elles menacées ?

TGV Lyria, la société commune de la SNCF et des CFF exploitant des trains à grande vitesse entre la France et la Suisse, a enregistré une chute des ventes de «près de 45%» après les attentats à Paris, selon son directeur. La situation commence toutefois à s'améliorer.

lire la suite .....

http://http://www.24heures.ch/economie/france-ventes-chute-tgv-lyria/story/22802768

 

lire aussi

http://www.24heures.ch/monde/europe/greve-perturbe-liaisons-tgv-suisse/story/16227396

A l'ouverture de la ligne des Carpates entre Bourg en Bresse et Bellegarde le progrès des temps de parcours est de 30'

A ce jour un seul train grande ligne relie directement la capitale Paris avec la vallée de l’Arve, c’est le train de nuit « Corail Lunéa » saisonnier et sur les week- end en basse saison. Il possède une correspondance avec Evian et Genève Eaux Vives. En 2006 une pétition de 39 000 signatures avait été mise en place par l’AGFUT 74 pour son maintien.

 

A l’heure ou les clients regardent les temps de trajets et les coûts, trop choisissent encore la voiture pour se déplacer à cause des destinations chaotiques.

 

DSCF1948Depuis plusieurs décennies, le service commercial voyageurs de la SNCF, n’a pas recherché à rentabiliser les destinations du Chablais, du Faucigny et le Pays du Mt Blanc qui souffrent de ce manque de trains grandes lignes. Il ne faut pas se cacher la face, les élus ont travaillé trop dispersés sur la question. Aujourd’hui nous sommes pris dans un PPA (Plan Protection Atmosphère) et nous devons changer nos manières de faire, tout en conservant nos acquis.

Le Conseil Général de la Hte Savoie, veut booster un plan Tourisme 2013-2022 faisant suite à une réunion à St Pierre en Faucigny le 25/09/12. Nous y sommes favorables, comme pour les questions de faire des améliorations de la desserte TGV en Chablais et sur le Faucigny.

 

Depuis l’ouverture de la ligne des Carpates entre Bourg en Bresse et Bellegarde le progrès des temps de parcours ont diminué de 20 minutes. Les temps d’attentes en gare de Bellegarde entre les TGV Lyria et les TER sont passés de 30 minutes à 20 minutes, ce qui procure un gain de temps de 30 minutes pour toutes les dessertes TGV entre Paris avec correspondance TER et la Hte Savoie du Nord.

 

Depuis la mise en place du cadencement, nous voyons plus clairement les améliorations sur la desserte Savoie du nord. Aujourd’hui ce sont entre St Gervais les Bains le Fayet et Paris, 8 AR journaliers + un le vendredi soir + tous les WE la circulation du train de nuit Corail Lunéa.

Entre Evian les Bains et Paris, ce sont 10 AR jour.

Vous trouverez en pièce jointe le tableau TGV Paris Hte Savoie et retour. Nous n’avons pas pris en compte les TGV des neiges. Nous persistons à faire des améliorations sur les enjeux touristiques pour la destination montagne, comme les prestations des voyageurs, afin d’interpeller les sociétés organisatrices des transports TER et la direction de la SNCF à Paris « Droit du Voyageurs SNCF & TER »

 

Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-droit-des-voyageurs-sncf--ter-109245942.html

 

Le PPA (Plan Protection Atmosphère), nous a permis aussi d’interpeller la Région RA  pour améliorer la desserte de la vallée de l’Arve et également les transports transfrontaliers qui ne se limitent pas qu’au Ceva (train de banlieue de l’Agglo de Genève). Si la Région RA est réticente à reconnaitre de construire le « Shunt » d’Etrembières, ce dernier  complémentaire au réseau RER du Grand Genève, lui seul serait de projeter un afflux d’utilisateurs aux transports collectifs transfrontaliers ferroviaires à 10% soit 25 000 p/jour contre les 2% avec le CEVA.

 

 Avec1.1million d'habitants dans le siècle prochain, on doit aujourd'hui véritablement apporter des solutions durables à la vallée de l’Arve. A ce jour dans une forme d'agglo mitée de 200 000 habitants, voir doublé en haute saison touristique, il est important de lui apporter des liaisons ferroviaires directes venant de l’Europe.

 

Nous savons très bien que cela n’intéresse pas le service commercial grands voyageurs de la SNCF, de faire un rebroussement des TGV à Annemasse (20 minutes de perte de temps par voyage). Il faut avoir en mémoire que lorsque le CEVA sera fonctionnel, la gare d’Annemasse sera déjà saturée les 28 trains/ heure de cette liaison. Le cahier des charges RFF annonce pour cause budgétaire de faire circuler seulement 20 TER à l’heure sur une gare en « cul de sac »

D’ailleurs en décembre prochain (2012), nous aurons la preuve que cela ne pose pas de problème les TGV en direction d’Evian les Bains posséderont une desserte directe de 1 A R par WE.

 

Une vallée ou l'on souhaite voire développer le tourisme et domicile travail-études par le train, comme utiliser le TER ou un RER comme « Tram –Train » avec 4 TER heure sur la Vallée et le Pays du Mt Blanc soit 2% actuellement. Pour arriver à 10% des flux, il faut que les transports collectifs des lignes régulières, des Coms-Coms et Coms d’Agglo fonctionnent comme rabattement sur le cadencement des trains à une destination.

 

 Il n’y a pas d’obstacle, la gare de St Gervais les Bains le Fayet à toute la capacité de recevoir le stockage des trains.

Il nécessite aussi que les offices de tourisme valorisent le département 74, par des emplois, et qu’ils ne continuent pas de faire propagande de venir en Hte Savoie, par la gare TGV située à Bellegarde et à l’aéroport à Genève Cointrin.

Pour des informations complémentaires doublement du réseau RFF suivre le lien

http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ppa-propositions-4-ter-heure-98522324.html

 

La Hte Savoie doit pouvoir offrir et répondre à un tourisme de courte durée, pour cela elle doit posséder des accès en termes de déplacements concurrentiels, compétitifs, confortables pour proposer des activités sportives ou loisirs à des séjours courts.

 

 Il devient indispensable d’entrevoir l’arrêt TGV à La Roche sur Foron, comme la réorganisation de l’agence commerciale SNCF ayant une inter connexion du réseau RFF avec Annecy. Le canton de La Roche sur Foron se situe bien au carrefour des vallées Vertes, Giffre, Arve et du Massif des Aravis, Plateau des Bornes, plateau des Glières soit une estimation de 80 000 habitants.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AGFUT - DTC 74 - dans TGV - TER
commenter cet article

commentaires

eldwane 29/10/2012 10:15

Bonjour

Je persiste à dire que votre vision n'est pas juste.

1. Vu la typologie actuelle du réseau (voie unique exclusivement, vous le savez), éviter Annemasse ferait perdre près de la moitié des possibilités de desserte (direct ou en 1 correspondance) pour
cette agglo et vers le Chablais.
Et ce n'est pas en proposant une correspondance à Genève que vous comblerez ce manque, car vous rajoutez au bas mot 30 minutes de plus au trajet Annemasse/Chablais - Lyon. Sans compter aussi que,
par le jeu des correspondances, cette infrastructure diminuera presque de moitié la desserte entre Genève et l'Arve, où le potentiel de fréquentation est beaucoup plus important/stratégique (trafic
pendulaire).
Votre proposition, c'est finalement déshabiller Pierre pour habiller Paul (mais mal).

2. Même si votre chiffrage de 30 M.€ est probablement basé sur une source fiable, il me semble pourtant largement sous-estimé. L'insertion d'une voie ferrée dans le secteur d'Etrembières,
particulièrement contraint (autoroute, montagne, urbanisation), ne peut pas être aussi peu coûteuse, sachant qu'elle se fera probablement en quasi majorité en tunnel.
De plus, vous ne prenez pas en compte les nombreuses adaptations qui seront nécessaires sur le réseau entre Bellegarde et l'Arve, à cause de la voie unique (doublement(s) de voies, signalisation,
etc...). De mon point de vue, le projet tourne plutôt autour des 200-300 M.€

3. Les moyens financiers sont toujours très limités. Quand vous voyez la difficulté que la France a eu pour boucler le financement du CEVA, obtenir un montant similaire dans un tel projet, dont
l'apport est largement moindre est utopiste.


Pour conclure, il me semble beaucoup important aujourd'hui, dans la logique de l'après CEVA, de soutenir un développement de la capacité du réseau en Haute-Savoie, qui aurait pour effet d'améliorer
sa régularité et sa capacité, plutôt qu'un projet qui ne servirait finalement qu'à quelques TGV hebdomadaires ou saisonnier, et dégraderait globalement la desserte locale et régionale de la
Haute-Savoie.

eldwane 25/10/2012 11:24

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Vous pensez vraiment que le shunt d'Etrembières à un intérêt pour les déplacements dans le bassin?

Non seulement il sera horriblement complexe à construire, mais en plus, il engloutira le peu d'argent qui serait disponible pour améliorer le réseau ferroviaire en Haute-Savoie. Et tout ça
seulement, pour améliorer légèrement le temps de parcours de quelques TGV et TER, le tout en évitant (et dégradant) soigneusement la desserte d'Annemasse, deuxième agglomération de Haute-Savoie, et
indirectement celle du Chablais.

AGFUT - DTC 74 28/10/2012 22:04



Le « shunt » d’Etrembières reste un intérêt d’avenir du rail en Hte Savoie. Un projet
déjà enregistré depuis plusieurs décennies dans un contrat Etat-Région avec réservation.


Il ne shunterait pas et ne dégraderait pas Annemasse, puisque qu’il présenterait des complémentarités à plusieurs de nos propositions. Annemasse en 2018 sera connecté avec son CEVA par
Genève pour Paris et Lyon.


Lire le lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-un-ceva-france-surestime-111117208.html


 


Il fait parti du futur réseau RER (Rapide Express Régional) du Grand Genève pour offrir des temps concurrentiels aux autoroutes A 40 et A41, comme supprimer les rebroussements d’Annemasse
(20’) pour améliorer les liaisons avec Lyon et Paris.


Dans le futur, une nouvelle connexion ferroviaire entre la Hte Savoie et la Suisse, resterait indispensable, avec des temps de déplacements 55% inférieurs à ceux du CEVA en venant des
destinations La Roche, Annecy, St Gervais


Le « shunt » d’Etrembières apporterait des améliorations de liaisons directes entre Bellegarde et la vallée de l’Arve et dépénaliserait
la vallée de l’application de son plan PPA (Plan Protection Environnement). C’est la 1er Agglo du département mitée pour l’instant avec ses 200 000 habitants, doublés en saisons
touristiques. Pour le prochain siècle, on estime au minimum à 1.2 millions d’habitants.


Actuellement en 2012, la desserte Paris gare de Lyon à St Gervais les Bains le Fayet, se réalise dans un temps moyen 4h46. Avec la création du « shunt » d’Etrembières, on pourrait ramener les temps de parcours  à 3h53, temps moyen.


 


Quand au coût estimé à 30M€ il reste très inférieur, comparé au CEVA pour 250 M€ pour seulement 1,9 Km


Le « shunt » d’Etrembières, rentre aussi pour le désenclavement du Chablais !                                                                       


Lien : http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-desenclavement-du-chablais-109864284.html



Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche