Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 20:45

PPA (Plan Protetction Atmosphère) est un problème majeur de santé public qui touche les jeunes enfants et personnes âgées. Il reste de la responsabilité de tous, élus, habitants, vacanciers.

 

Les associations AGFUT & ADTC 74 dévoilent les 22 mesures à prendre.

 

Actuellement 85% des pollutions sur la vallée sont dues aux mobilités. Nous fournissons un large éventail de paramètres à appliquer pour aujourd’hui et demain, sachant que nous sommes confrontés chaque année à une démographie grandissante et les flux extérieurs concernant la fréquentation d'un site touristique le plus merveilleux d’Europe le Mt Blanc.

Le but des services de l’Etat, comme celui des élus, en ce lundi 12 novembre 2012 à l’AGORA à Bonneville consistait d’informer la mise en application du PPA. Une décision prise par l’Union Européenne concernant les taux de pollution à ne pas dépasser en France et particulièrement, celui de la vallée de l’Arve Hte Savoie.

Monsieur le préfet de la Hte Savoie, Georges-François LECLERC, avec le concours de l’ADEME « Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie », Air Rhône-Alpes et la DREAL, informe les mesures immédiates qui seront prises dans la Vallée de l’Arve concernant les pollutions entre le 1er décembre 2012 et le 31 mars 2013.  

1-PPA plaquette

 

La directive 2008/50/CE impose aux États membres de limiter l'exposition de la population au PM10. La concentration moyenne annuelle ne doit pas dépasser 40µg/m3. En moyenne journalière, il ne faut pas dépasser également 50 µg/m3 plus de 35 jours par an.

Ce constat corrobore ce que nous pensions, sans les preuves scientifiques, durant ces deux dernières

Présentation1Malgré les nombreux progrès enregistrés sur les consommations énergétiques (Industrie, mobilité, logement). Le territoire entre Genève et le Mt Blanc, est constitué d’une vallée, ou coule la rivière

Arve, composée de 270 000 habitants de Gaillard à Montroc. Elle sera la 1ere de France à mettre en place un PPA sur une zone de 41 communes en moyenne et haute vallée.

Cette pollution est amplifiée par un phénomène naturel atmosphérique en période hiver (inversion des températures) ce qui retient en fond de vallée, toutes les formes de pollutions.

 

  Les appareils de mesures des pollutions, de plus en plus performants et implantés dans différents secteurs de la vallée, enregistrent des taux de particules qui dépassent les normes fixées par l’UE. Les autorités de l’Etat (ADEME) ont pointé du doigt comme principaux responsables sur le périmètre du PPA, les mobilités (85% déplacements ultra–urbain), les chauffages à foyer ouvert, l’écobuage, les industries, les transports internationaux ayant un passage obligé par le tunnel du Mt Blanc.

 

Une façon de culpabiliser les résidents sans, pour l’instant, et pour autant accentuer de meilleures dessertes des transports en commun, ceci par les Coms’coms, le CG 74 et la Région RA.

Nos élus, d’hier et d’aujourd’hui, à tous les niveaux, et l’Etat, n’ont pas su, ou voulu, anticiper les conséquences de cette pollution.

Une vallée de l’Arve qui a explosé sous la création de zones industrielles, zones artisanales, zones commerciales, sans compter les aménagements des stations touristiques à outrance (été-hiver) afin d’amortir les capitaux investis.

 

Nos élus sont ils responsables ? Oui, de n’avoir pas écouté les associations civiles qui depuis plusieurs décennies, dénoncent cette croissance, sans concertation, sans plan d’aménagement coordonné pour l’ensemble du territoire de la Hte Savoie et particulièrement la vallée de l’Arve.

L’Etat, est dans l’obligation d’appliquer la directive de l’UE à la population locale. Ceci implique de mettre un frein, principalement, aux déplacements individuels en gonflant fortement l’offre de transports en commun.

Ceci reste aux charges des collectivités, qui composent le PPA, mais l’Etat lui applique déjà des contrôles amendables concernant les limitations de vitesse.

Nous attendons de nos élus QU’ILS modifier leurs comportements en, EUX-MÊME utilisant les transports collectifs ou la mission qu’ils écoutent les besoins réels formulés par la population et, qu’ainsi, celle-ci puisse prendre son avenir en main.

 

Il y a un ½ siècle, le réseau ferré possédait des gares conviviales, les trains transportaient la messagerie, les colis express, les gares étaient équipées pour les déposes des matières premières et il y avait des quais d’embarquement. Tous les commerçants et industriels venaient chercher leurs colis à la gare, pas besoin de cette multitude de camions utilitaires qui traversent la vallée pour livrer un seul colis à un particulier !

Nos anciens avaient tout compris eux, ces dernières décennies on a fait l’inverse favorisant l’indépendance individuelle avec LE TOUT voiture. Pourquoi ne pas remettre en cause notre mode de fonctionnement actuel qui fait, chaque jour, ses preuves de son incohérence AVEC les résultats que nous connaissons, à ce jour, SUR la pollution ?

Si, la presse locale cite des associations environnementales (ARSMB, AVPAVA) mécontentes des dispositions prises par l’Etat et les élus, l’AGFUT-DTC74 estime, quant à elle, que c’est UN PAS EN AVANT. Si ces mesures vont dans le bon sens, elles ne sont pas assez suffisantes par rapport à l’ampleur et la gravité des problèmes, de plus confronté à une démographie constante.
C’est pour cela que notre association fait, sans cesse des propositions pour améliorer encore plus ces mesures. (Voir dans le blog)

                           

http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ppa-propositions-4-ter-heure-98522324.html

http://agfut-dtc.74.over-blog.com/article-ppa-plan-protection-atmosphere-57979867.html

 

2-PPA plaquette 1Déjà, courant 2011, l’AGFUT-DTC 74, était en opposition avec la politique actuelle des élus régionaux.
La Région, société organisatrice des transports TER, refuse de prendre en compte nos propositions, pour améliorer efficacement les transports dans la vallée de l’Arve, comme le "shunt" d'Etrembières et une extension ferroviaire avec Genève en se qui concerne le "barreau sud" complémentaire au CEVA.

 

 

Questions : Comment endiguer sur la zone du PPA, l’afflux de l’agglo du Grand Genève sur les logements, les mobilités des 80 000 frontaliers et l’afflux des loisirs concernant le million 1/2 d’habitants prévu en 2030 vers nos stations d’hiver et d’été qui nous pénalisera avec des pollutions supplémentaires concernant les locaux de la Zone.

·   Comment continuer d’avoir un département prospère POUR notre industrie et NOTRE tourisme, tout en restant dans les limites de la moyenne annuelle A ne pas dépasser 40µg/m3 comme voir baisser encore plus le niveau de pollution. En moyenne journalière, alors qu’il ne faut pas dépasser également 50 µg/m3 plus de 35 jours par an.

·   Faut-il poser la question à nos élus ? Oui !  

 

Amancy le 18 décembre 2012

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche