Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 20:38

Le CEVA intéresse seulement Genève et Annemasse, le comité pro CEVA était encore en première ligne ce samedi 21 novembre 2009 à Genève.

 

Aucune médiatisation de la presse française sur le débat du 19 novembre 2009 à Genève Uni Mail organisée par la Tribune de Genève,  l'AGFUT 74 seule société civile française invité sur ce que l’on appelle l’épine dorsale d’une liaison du CEVA. Pour une cause démocratique ou seule la population de Genève (*) à droit de vote. En attendant les Genevois dans leur « bulle » voteront leur CEVA  le 29 novembre 2009 prochain et la France voisine acceptera sans broncher la décision.

 

On l’a dit dans le débat, ce futur RER suisse aura bien son terminus, c’est sur, en « cul de sac » en gare d’Annemasse et ne pourra pas aller plus loin à cause d’un réseau ferroviaire français obsolète en Hte Savoie (pas de projet de double voies)

 

Seule Annemasse s’est réservée le droit de posséder des liaisons avec Genève, une aubaine pour cette citée dortoir de Genève, se faire subventionner cette liaison Ceva. Elle profite de présider l’agglo Annemassienne, pour imposer son projet, comme ses relations privilégiées avec la Région. Elle a fait composer tous les Comités de Communes qui adhèrent à l’ARC pour rejoindre le projet d’Agglo FVG, comme le Conseil Général en les forçant de rentrer dans un comité pro CEVA.

 

Les usagers principaux intéressés devront ronger leurs ongles d’impatience pour plusieurs décennies tant les temps de liaisons resterons inchangés ? Dans cette affaire ils perdront de nombreuses heures en qualité de vie sur les temps de trajet (**)

 

Seule une association société civile française, l'AGFUT-DTC 74 a osé faire des propositions  pour améliorer le quotidient, alors que les autorités ne se sont pas aventurées, ne seraient-ce que dialoguer ou appuyer les idées de la société civile. On ne verra pas et pour longtemps une telle opportunité  pour un investissement futur de liaisons directes et pour  cause la crise est bien là.

Lorsque le Ceva sera mis en place, comment justifier une autre liaison valorisante avec Genève ! Le Shunt d’Ambilly ! Au Sud il ne faut plus trop compter voir une prolongation du réseau RER vers St Julien Genevois en 10 minutes depuis Cornavin ou l’aéroport. On préfère un tram en 45 minutes avec Cornavin + 30 minutes de bus vers l’aéroport.

 

Les pros voitures et pro routiers auront encore de beaux jours devant eux et l’environnement subira encore de graves conséquences pour notre belle région franco suisse.

 

La liaison du CEVA et les pro CEVA condamne l’opportunité du "Schunt" d'Etrembières à voir arriver les trains grands lignes et les TGV, Eurostar directement sur la Vallée de l’Arve.

 

Nous disons que l’alternative par le Sud est la plus économique  (3,2 kms de jonction)  connectés par une 4 voies à Bossey, Pierre Grand sur l’aménagement d’une double voies de la ligne RFF Valleiry, La Roche sur Foron par le « shunt » d’Etrembières.

Si l’on veut faire circuler des RER à 10 minutes d’intervalle, comme améliorer les temps de déplacements sur les axes, St Gervais, Annecy, Evian, St Julien, Annemasse vers  Meyrin, Aéroport, Genève Cornavin, Lausanne, nous nous plaçons déjà dans le développement durable du prochain centenaire.

Cette proposition est la meilleure offre pour des trajets les plus rapides pour regagner les villes touristiques de la Hte Savoie.

L’économie faite sur la facture du pro Ceva, permettra à l’agglo de Genève de tisser son réseau ferroviaire, « shunt de Châtelaine » et l’accès des RER à l’aéroport.

C’est une offre pouvant atteindre 24 000 voyageurs jour, équivalant à un nombre idem de voitures en moins sur l’agglo de Genève.

 

(*) Pour un rappel de l’histoire du CEVA, ce sont deux villes Genève (Robert Cramer) et Annemasse (Robert Borrel) qui sont à l’initiative de la relance de la liaison du CEVA dans les seuls intérêts de relier leurs deux villes. Ceci bien avant que l’on crée les balbutiements du projet d’Agglo Franco Valdo Genevois.

On n’a jamais voulu toucher un cheveu de ce précieux projet centenaire (134 ans). Alors qu’aujourd’hui les paramètres de déplacements ont totalement changés, comme les charges et les exigences des usagers. On ne nous écoute pas,  nous, association civile d’usagers et d'expérience en DT.

Le CEVA n’est plus adapté pour une liaison moderne pour l’agglo FVG, le réseau ferroviaire genevois, est obsolète, un investissement sur un bon tissage aurait été plus judicieux. L’Aéroport de Cointrin n’est encore pas relié par un réseau RER, on hallucine alors que 13.1 millions de voyageurs par année le fréquentent.

 

(**) L’AGFUT –DTC 74  propose un CEVA+ futur RER FVG, soit des temps de trajet de 24 minutes entre La Roche sur Foron (pro Ceva 45minutes)

Annecy – Genève Cornavin en 50 minutes (pro Ceva) en1h27)

St Julien en Genevois en 10 minutes (pro Ceva en 42 minutes en passant par Annemasse)

 

le 22/11/2009

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche