Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 16:55

Seulement 1% d’utilisateurs des Transports en Commun en 2009 depuis la Hte Savoie, alors que 220 000 passages jour, entre et sorte du Canton de Genève.

L’AGFUT DTC 74 reste invariable sur une fourchette de 10% à l’utilisation des transports interurbains sur le département et aussi vers la métropole transfrontalière genevoise. Nous pourrions arriver à des fréquentations de 12 000 personnes transportées par Transports en Commun (TC) soit 24 000 par jour avec le retour.

 

Le réseau RFF de la Hte Savoie, sera bien vite limité à l’étoile d’Annemasse.

A l’ouverture de la liaison Genève Eaux-Vives Annemasse (CEVA)( 2016) sur l’étoile gare d’Annemasse, le réseau RFF ne pourra pas accueillir un mouvement de plus de 20 trains à l’heure. Chaque train RER ou TER qui entrera en gare doit en ressortir pour desservir 4 axes. Ce qui implique techniquement une limite de circulation à ne pas avoir plus de deux trains à l’heure sur chaque axe (St Gervais-Annecy, Bellegarde, Evian, Genève CFF) pour une mobilité de 16 TER. Il faut ajouter les mouvements de trains de fret, les circulations de trains grande ligne (TGV) vers les stations de skis et la montagne.

 

Pour subvenir à une estimation de 10% des flux, ce n’est pas avec deux trains par heure, mais trois à quatre TER sur deux heures de pointe le matin et le soir, sur un réseau à voie unique.

C’est dire avant l’ouverture des investissements, nous sommes déjà pratiquement saturés en estimation de fréquentations. Ce que l’on veut bien nous présenter aujourd’hui ne rentre pas dans un développement durable des transports transfrontaliers.

Ce qui avait amené l’AGFUT-DTC de proposer le »Shunt » d’Ambilly en alternance avec la gare d’Annemasse pour valoriser des liaisons directes avec Genève et son aéroport, par la même occasion, rendre des temps de trajet plus valorisants (gain de temps de 10 minutes) en plus de soulager les mouvements de trains dans cette gare.

 

D’autres paramètres pénalisent le développement durable,

Les RER FVG (suisse) venant d’Annemasse, ne pourront pas emprunter le « Shunt de Châtelaine » en direction de l’Aéroport de Genève Cointrin. Pour pourvoir y accéder les usagers devront regagner Genève Cornavin CFF et changer de train. Cette deuxième rupture de charge et ce rebroussement pour retourner à l’aéroport de Cointrin se fera avec des trains grande ligne suisse (temps estimé du trajet 15 minutes) vont procurer également des problèmes sur la billetterie.

On nous exprime que nous arriverons à saturation de trafic sur la ligne des CFF entre les gares de l’Aéroport (cul de sac) de Cointrin et celle de Cornavin. Aucun accès n’est prévu pour l’instant pour faire circuler des trains RER FVG toutes les 15 minutes depuis la France, vers l’aéroport international de Genève Cointrin, alors que 13 millions de passagers  fréquentent les alpes suisses et françaises.

Ne faudrait-il pas doubler l’accès à l’aéroport en superposant les lignes ferroviaires pour doubler les trafics voyageurs?

 

Est ce que l’on n’a pas raté le coche au moment ou la Confédération a lancé Rail 2000, sur des études entreprises à l’époque par les CFF, le Canton de GE, RFF et le CG 74 dans les années 1990, permettant de connecter l’aéroport de Genève Cointrin avec le barreau sud de la ligne ferroviaire RFF du pied du Salève !

 

On aurait pu ajouter le « Shunt d’Etrembières » qui lui aurait permis de créer plus rapidement le Sillon Alpin Nord Genève- Chambéry et qui libérerait des créneaux de circulation cadencée du RER FVG sur l’étoile d’Annemasse.

 

L’AGFUT-DTC 74 est prête à lâcher le « shunt « d’Ambilly  le Brouaz.

Si le projet d’une liaison ferroviaire par le barreau Sud voit le jour en 2030 entre Ferney-Voltaire, St julien en Genevois, Valleiry pour le RER FVG en 20 minutes est une valeur sure.

Nous encouragerons cette initiative pour voir accéder 4000 voyageurs jour entre les CC du Genevois et le C .C du Pays de Gex via l’aéroport international de Genève Cointrin.

 

L’extension du réseau grande ligne RFF jusqu’à St Gervais en plus de l’aménagement du « shunt » d’Étrembières, inscrit dans un plan Etat Région, reste l’une des priorités des collectivités de la vallée du Faucigny (270 000 habitants) et de l’association des usagers et développement transports de la Hte Savoie. Son complément et son potentiel serait le doublement de la ligne RFF entre Longeray et La Roche sur Foron.

 

Amancy le 6 mai 2009
































Partager cet article

Repost 0
Published by agfut-dtc 74 - dans RER Franco Valdo Genevois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche