Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 20:17

Le CEVA-RER-CFF (Cornavin-Eaux Vives-Annemasse) fait moins rêver Berne, l’AGFUT que Genève. Un avis que l’on partage avec les Bernois, un CEVA sur réaliste, comme si le produit était la solution du siècle des transports transfrontaliers quoi mettent des élus (suisses et français) comme les techniciens sur un nuage.

Alors que Mme Michèle Künzler Conseillère d'Etat chargée du département de l'intérieur, de la mobilité et de l'environnement, dit que le CEVA n’améliorera d'une façon significative pas à faire augmenter la fréquentation en TCT (transports collectifs transfrontaliers), il faudra repasser à la « caisse »

L’AGFUT parle des deux minutes de moins sur la destination de Cornavin, même qu’elle soit directe, elle n’est pas une réponse qu’attendent les usagers domicile travail (frontaliers) pour se déplacer rapidement et changer radicalement de mode de mobilité. Certaines destinations elles, sont idem au passé, avec rebroussements et ruptures de charge. Nous disons ce n’est pas la solution du siècle.

Laissons démarrer les choses, et monter en puissance la fréquentation, puisque au départ le RER circulera entre Cornavin et Annemasse au nombre de trois par heure la première année, pour arriver a six en plein régime les années suivantes.

La capacité de la gare d’Annemasse RFF, elle, accueillera le RER-CEVA-CFF et les TER soit deux trains par heure concernant les axes de St Gervais-Annecy-Evian- Bellegarde, pour un total de 8 trains + 6 du RER-CEVA-CFF en plein régime. La fréquentation de cette gare sera doublée pour le retour puisque les trains repartent de la gare d’Annemasse pour desservir les villes citées. Ce qui en fait une gare RFF unique en France à desservir 5 axes, comme faire circuler 25 convoies / heure, une gare entièrement automatisée, comprenant postes d’aiguillages, les gares et les lignes RFF jusqu’à leurs terminus.

 

Dans cette planification, on ne parle pas des trains TGV susceptibles d’aller régulièrement vers Evian, ainsi que les sept trains / jour y compris le WE fret sortant des Eaux d’Evian à Amphion soit une circulation de quatorze trains par jour sur une voie unique.

 

Nous estimons qu’il n’y pas le feu au lac, nous estimons qu’il n’y a pas besoin d'aménager nos gares transfrontalières immédiatement, elles sont largement suffisantes pour l’instant. En y regardant de près les statistiques montraient seulement une fréquentation journalière du Chablais de 1767 personne /jour sur la ligne RFF entre Evian et Bellegarde, statistique du dernier comité de ligne SNCF-TER 2012.                                                        Pourquoi nous dire que les quais (**) ne sont pas assez longs pour nos trains TER, c'est de l'argent gaspillé immédiatement sans connaitre véritablement la fréquentation des Chablaisiens avec la liaison CEVA alors que cette dernière reste inférieure à celle d’Annemasse.

En 2012 les flux depuis Evian les Bains, étaient 546 personnes/jour pour la destination d’Annemasse contre les 487 personnes/jour pour Genève Eaux-Vives sur l’ancienne ligne RFF.

L’inventaire des frontaliers représente 5700 résidents sur l’axe RFF Evian - Machilly.

 

A l’ouverture de la liaison CEVA-RER, les prévisions seront de deux navettes par heure sur deux heures 1/2 le matin en heure de pointe. Nos TER possèdent en moyenne des capacités de trois cent places (*)

Il nous est difficile de croire que les 5 trains TER du matin transporteront 1500 personnes vers Genève Cornavin avec des temps de trajet identique avec l’ancienne version!

Va-t-on prendre le TER pour faire plaisir de nos élus!

Cela est moins sûre, lorsque l’on aura compris que les temps de trajet se prennent entre le domicile à son lieu de travail, lorsque l’on arrivera à trois ruptures de charge, en partant de Thonon entre 2h45 à 3h30 de trajet par jour il faut oublier les mobilités en transports collectifs.

 

On ne vous dit pas tous les problèmes que cela va engendrer, les grèves, les ruptures de charges, les retards, les pannes, les abonnements, les échanges de services à Annemasse SNCF-CFF

 

Qui veut aujourd’hui se sacrifier à passer entre 2h et 3 heures par jour sur un trajet en multi modalité « voiture, TER, RER, Trams et bus »

Exemple à Bonneville, des élus avance des fréquentations 1000 personnes pour le CEVA, (soit trois TER complet par jour !) (***) qui représente un temps de déplacement par le train de 2h45 par jour de alors que le panneau lumineux de l’ATMB sur l’entrée de l’A40 à St Pierre en Faucigny vous indique Bardonnex à 20 minutes !

 

Le RER suisse n’est pas adapté en termes de sécurité pour les lignes RFF, telle une utilisation identique sur les lignes CFF

Sécurité :

On parle du financement pour allonger les quais des stations et gares, nous, nous disons qu’il serait mieux de réfléchir à mettre en place une sécurisation des usagers. Actuellement toutes les gares de la Hte Savoie ne sont pas équipées de passages souterrains ou supérieurs. Actuellement les usagers traversent les voies en surface ce qui demande de décaler les trains pour libérer la traversée devant ou derrière le train (Très très dangereux)

A l’avenir les haltes TER et non plus des gares SNCF seront sans personnel avec l’arrivée de l’automatisation de RFF.

Ces aménagements de sécurité existent déjà sur toutes les gares CFF de la Suisse.

 

Les collectivités Coms’Coms et RFF devraient se pencher sur ce problème de la sécurité en aménageant des souterrains traversant de part et d’autres des gares de la Hte Savoie. On accède aux quais de chaque coté de la gare. Des aménagements modernes et durables comme relier également deux quartiers en mobilité douce. Des pentes douces (Pour les mobilités réduites, poussettes, valises) pour l’accès des quais 1 et 2.

Dans les décennies à venir le doublement du réseau sera certainement nécessaire. Sécuriser la circulation des trains comme celle des usagers permettraient déjà dans un premier de faire circuler des trains plus rapidement dans les gares.

 

On se questionne :

On se mémorise, avant la liaison du CEVA tous axes confondus nous arrivions péniblement entre 800 à 1000 personnes /jour pour 48 navettes soit une moyenne 16 à 20 personne par TER.

Ou pense t’on trouver sur les 2500 personnes frontalières le matin allant travailler à Genève Centre, représentant une moyenne de 208 personnes par TER, sur les 2 heures de pointe du matin sachant que les lignes sont cadencés maxi à 2 TER par heure (Evian (4) -St Gervais (4)- Annecy (4) 

 

Une question : La région RA a-t-elle encore de l’argent pour financer les rames du RER –CEVA-CFF

 

(*) Le lundi matin seulement la fréquentation est supérieure avec les étudiants

(**) L'aménagement de la gare de Thonon serait uniquement pour améliorer l’accès aux TGV

 (***) Beaucoup déforme la vérité, le CEVA reste une liaison entre Cornavin –Eaux Vives –Annemasse ce n’est pas le nom d’un train. Les trains qui circuleront seront des RER (rapide express régionaux) qui existent seulement dans le Région parisienne pour la France.

Le Messager Genevois

Le Messager Genevois

Partager cet article

Repost 0
Published by AGFUT-DTC 74 (Avenir Développement Transports Collectifs 74) - dans CEVA (Cornavin Eaux Vives Annemasse)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Avenir Transports Hte Savoie
  • Avenir Transports Hte Savoie
  • : Collectif de propositions et réflexions sur les transports en communs
  • Contact

Recherche